Actualités

23 juin 2019

Une seconde journée avec un David Guetta magistral !

Rabat, 22 juin 2019 : Superstar de la musique électronique, David Guetta a ouvert devant une foule exceptionnelle les festivités de la seconde journée du Festival Mawazine-Rythmes du Monde. Sur la scène de l’OLM Souissi, le DJ a livré un show magistral, offrant le temps d’un concert haut en couleur et en émotion un voyage musical inédit au cœur des musiques électroniques. De quoi transformer le festival en un immense dancefloor en plein air !

La première partie de la soirée a elle aussi été un grand moment. Confiée à Lartiste, un interprète et compositeur marocain, elle a mis à l’honneur un style pluriel, entre le rap, le RnB, le raï et le dancehall, qui a fait sensation auprès des spectateurs.

Pluralité des styles et diversité des genres : comme il est de tradition avec le Festival Mawazine-Rythmes du Monde, une grande variété de concerts était proposée au public. A l’espace Nahda, c’est le chevalier de la musique arabe, le Libanais Assi El Hallani, qui a magnifiquement représenté la musique orientale. Tout comme la Marocaine Yosra Saouf, devenue célèbre à seulement 20 ans après un passage remarquée lors de la deuxième saison d’Arab Idol.

Venu de Kinshasa, Kokoko a fait vibrer la scène africaine du Bouregreg. Devant une belle audience, ce groupe de musiciens et d’artistes a fait forte impression. Son concept ? Réinventer la musique électronique avec des instruments de récupération !

La chanson marocaine a aussi vécu de nouveaux temps forts. Rabeh Mariwari et Zouhair Bahaoui ont célébré la musique du nord et les rythmes pop alliés aux sons du répertoire traditionnel. Deux prestations chaleureusement applaudies par une foule toujours plus nombreuse à admirer les artistes nationaux.

Grand moment musical aussi avec le concert inédit de Mayada El Hennawi. Dans la salle comble du Théâtre National Mohammed V, la diva syrienne a interprété les plus grands paroliers et compositeurs arabes, dont Ahmed Rami, Riad El Sonbaty et Baligh Hamdi. Un récital émouvant que le public n’est pas prêt d’oublier !

Cette seconde journée a par ailleurs été l’occasion pour les habitants et visiteurs de passage de découvrir des troupes et spectacles de rue. A l’instar d’Akdim Batucada, un groupe formé de dix jeunes percussionnistes qui a proposé des shows rythmés de sonorités samba, hip hop, salsa, house et chaâbi. Ou encore Acro-Maroc, une formation de cirque qui s’inspire du folklore marocain pour multiplier les acrobaties !

Télécharger le communiqué de presse